Critiques / Quotes

 

 

Extraits de presse

 

« Le public a voté: Sensationnel!» Il fut saisi de la prestation de Sébastien Lépine et son violoncelle Stradivarius. »

- Le Choix –Virginie Pelvillain

 

« ...du violoncelliste Sébastien Lépine qu’on sait capable de rapprocher la musique classique du grand public. Il ne l’a peut-être jamais

autant qu’hier... »

- Le Nouvelliste – François Houde

 

« Sébastien Lépine manie le violoncelle avec grâce et une grande minutie. Mais par-dessus tout, on distingue la précision des notes et

le bonheur certain de se donner à un tel métier. »

- Le Choix – Sonia Lortie

 

«Trois sonates pour violoncelle et piano, en apparence disparates par l’origine de leurs compositeurs, mais qui se révèlent, après

audition, sorties du même moule romantique. Dans sa sonate, composée en 1922, Manuel Ponce réussit à marier la rythmique

accentuée d’une certaine musique populaire hispanique avec l’amplitude sonore et le lyrisme débordant du romantisme tardif. De plus,

dans le dernier mouvement, il aborde la technique du contrepoint fugué avec assez de bonheur. Une très belle œuvre, qui devrait être

programmée plus souvent. La sonate (1947) de la Canadienne Jean Coulthard est bien ancrée dans la tradition germano-romantique,

mais se refuse à n’être qu’un simple pastiche. C’Est une belle pièce, facile d’approche, mais pas ignorante d’un certain modernisme. La

sonate de Rachmaninov est un monument, rien de moins. Les deux interprètes sont tout à fait excellents. Fougueux, vifs, enflammés,

mais aussi tendres et passionnés. Toute la souplesse des rythmes, mais aussi l’élan des phrasés sont bien maîtrisés et rendus par ces

performances de haut niveau. On regrettera seulement un léger manque d’équilibre sonore dans le Rachmaninov, au détriment du

violoncelle.»

- La Scena Musicale – Frédéric Cardin – 5 étoiles

 

«Jouent magnifiquement bien!” “Musiciens exceptionnels!»

- Radio-Canada, Émission Samedi et Rien d’autres – Edgar Fruitier

 

«... les deux interprètes, Jean Coulthard (Canada) et Manuel Marìa Ponce (Espagne) conjuguent la modernité avec un savoir-faire qui

annonce de très beaux jours.

«...impeccable prise de son qui donne l’impression de vivre l’enregistrement comme si nous y étions.»

«... la sonate pour violoncelle et piano de Rachmaninov s’avère impeccable.»

- Journal de Montréal – Christophe Rodriguez – 4 étoiles

 

«La performance du violoncelliste Sébastien Lépine lui a valu une ovation samedi soir.»

«... moment magique où le violoncelliste trifluvien Sébastien Lépine s’est chargé de la partie solo...»

- Josiane Gagnon – Le Nouvelliste

 

«Un spectacle de grande virtuosité...»

«La nouvelle popularité du violoncelle n’a peut-être pas encore donné les musiciens escomptés, mais Sébastien Lépine s’avère parmi les grands instrumentistes depuis sa sortie du Conservatoire de Québec, ainsi que de l’Université de l’Indiana...»

- Luc Proulx, Nord Info

 

«Un pur délice pour les oreilles.»

- Marie-Claude Boileau – Le Nouvelliste

 

«Dès le début, le ton était donné à cette soirée champêtre par le violoncelliste. Parsemés d’humour, les commentaires de Sébastien

Lépine ont pigmenté les intermèdes entre les pièces de musique.»

- Marie-Claude Boileau – Le Nouvelliste

 

«Un son chaleureux, juste, musical et rempli de sentiments.»

- Kurt Hermann Wilhelm – Claridades, México

 

«Une réussite absolue avec l’offre suivante du programme: Graciela y Buenos Aires de J. Bragato. Un tango qui a atteint une

interprétation sensationnelle et que beaucoup parmi nous aurions bien aimé entendre à nouveau.»

- Kurt Hermann Wilhelm –Claridades, México

 

«Un concert rendu avec émotion et applaudi par une foule d’habitués...»

- Le Nord Info

 

«Une version impeccable et qui a gagné non seulement la confiance des assistants mais aussi un gros lot d’applaudissements. Une

réussite absolue...»

- Kurt Hermann Wilhelm – Claridades, México

 

«Tant la musicalité et la connaissance du style français de la part du pianiste que la communion réussie avec le violoncelliste, ont

rendu possible de jouir pleinement de chaque mesure de cette partition.»

- Kurt Hermann Wilhelm – Claridades, México

 

«Le duo a su démontrer son talent ainsi que la complémentarité et la symbiose possible de ses instruments. Les spectateurs ont été

agréablement surpris. De chauds applaudissements ont suivi la prestation.»

- Marie-Claude Boileau – Le Nouvelliste

 

«Des commentaires élogieux. Les spectateurs étaient très enthousiastes à la fin du concert. «L’atmosphère était chaleureuse et les

interprètes ont joué avec brio. J’ai passé une excellent soirée», affirme Gilles Toupin. «Le spectacle était présenté dans la simplicité.

C’était agréable», admet Marthe Barrette. Le duo Lépine-Brouwer a fait découvrir une nouvelle facette de la musique classique pour

quelques spectateurs. «Je croyais que le spectacle serait trop classique, trop baroque pour moi, mais j’ai été surprise du résultat»,

avoue Monique Turcotte.»

- Marie-Claude Boileau – Le Nouvelliste

 

 

 

Press Quotes

 

“Three sonatas for cello and piano, apparently unrelated due to the origin of their composers, but who reveal

themselves, after listening to them, as having come from the same romantic mould. In his sonata, composed in 1922,

Manuel Ponce succeeds to match accented rhythms to a certain Hispanic popular music with the sound amplitude and

the boundless lyric character of late Romanticism. Also, in the last movement, he gets into a pretty efficient fugue

counterpoint technique. A really beautiful work that should be programmed more often. Canadian Jean Coulthard’s

sonata (1947) is well rooted on the german-romantic tradition, but it refuses to be a simple pastiche. It is a beautiful

piece, accessible but not disregarding a certain modernism. Rachmaninov’s sonata is a monument, nothing less. The

two interpreters are really excellent. Fiery, alive, inflamed but also tender and passionate.

All the flexibility of rhythms, but also the thrust of phrases are well mastered and brought out by these high-level performances. We can

only regret a slight lack of sound balance in the Rachmaninov in detriment of the cello.”

- La Scena Musicale – Decembre 2006 – Frédéric Cardin–5 stars

 

“... impeccable sound recording which gives us the impression of living the recording as if we were there. ”

“... the two performers, Jean Coulthard (Canada) and Manual María Ponce (Mexico) combine modernity with an ability

which announces very beautiful days. ”

“... the sonata for cello and piano by Rachmaninov was impeccable. ”

- Journal de Montréal–Christophe Rodriguez - 4 stars

 

At the transmission Samedi et Rien d’autres-Radio-Canada, Edgar Fruitier referred to the musicians as exceptional

and playing magnificently well!

 

“Sébastien Lépine received an ovation for his performance Saturday night.”

“...a magical moment where trifluvian cellist Sébastien Lépine took on the solo part...”

-Josiane Gagnon–Le Nouvelliste

 

"A pure delight for the ears» -

Marie-Claude Boileau–Le Nouvelliste

 

“From the very beginning, the tone was given to this pastoral evening by the violoncellist. Strewn with humour, the

comments of Sébastien Lépine pigmented the interludes between the music pieces.“

-Marie-Claude Boileau–Le Nouvelliste

 

"A warm, in-tune, musical sound full of feelings"

-Kurt Hermann Wilhelm–Claridades, México

 

"An absolute success with the following program: Graciela y Buenos Aires of Jose Bragato. A tango, which reached a

sensational interpretation and which several among us would have liked to hear again."

-Kurt Hermann Wilhelm–Claridades, México

 

"A concert offered with emotion and applauded by a crowd of accustomed..."

-Le Nord Info

 

"An impeccable version which gained not only the confidence of the assistants but also a lot of applauses. An absolute

success ..."

-Kurt Hermann Wilhelm–Claridades, México

 

"The musical quality and the knowledge of the French style on behalf of the pianist as well as the communion attained

with the violoncellist, made possible to enjoy fully each bar of this score."

-Kurt Hermann Wilhelm–Claridades, México

 

"The duet demonstrated its talent as well as the complementarity and the possible symbiosis of its instruments. The

audience was pleasantly surprised. Animated applauses followed the concert."

-Marie-Claude Boileau–Le Nouvelliste

 

"Praising comments. The spectators were very enthusiastic at the end of the concert.

"The atmosphere was cordial and the interpreters played with brilliance. I enjoyed an excellent evening", affirms Gilles

Toupin." The spectacle was introduced in simplicity. “It was pleasant", admits Marthe Barrette. The Lépine-Brouwer duet

made discover a new facet of the classical music to some listeners. "I thought that the concert was going to be too

traditional, too baroque for me, but I was surprised by the result", acknowledges Monique Turcotte."

- Marie-Claude Boileau–Le Nouvelliste